Home / Financement, crédit & réglementation / Les nouvelles normes sur la construction parasismique concernant les logements

Les nouvelles normes sur la construction parasismique concernant les logements

La nouvelle carte de zonage sismique en France détermine 21000 communes concernées. L’État a donc multiplié par 4 les communes intégrées dans cette liste. Les familles désireuses de construire une maison vont, de ce fait, connaître la réalité sur l’étude parasismique et géologique.

Une carte renouvelée

La nouvelle carte de zonage sismique a pris effet depuis le 1er mai 2011. Le sud de l’Alsace, le massif pyrénéen et le massif alpin entrent dans la catégorie 4 avec un risque sismique moyen. Les habitants de ces régions sont donc contraints de suivre les réglementations en vigueur en matière de construction parasismique. Cette opération coûte dans les 3 % du chantier.

Qui est concerné ?

Tout le monde n’est pas touché par les obligations relatives à la construction parasismique. Seuls les propriétaires de terrains dans les zones listées en font partie. Il existe, d’ailleurs, une subdivision précise des communes concernées allant de la zone de sismicité de 1 à 5. Il s’agit d’une indication croissante, 1 étant une zone d’aléa très faible et 5 la plus forte. Seules les constructions neuves sont à l’heure actuelle intéressées par ces normes. Toutefois, la rénovation incluant la demande d’un permis de construire implique la normalisation au niveau parasismique.

Devis gratuit pour la construction d’une maison

Le choix du terrain

La construction parasismique repose sur le choix des fondations à installer pour supporter toute la maison. Ce choix, quant à lui, se base sur les caractéristiques du sol. Il est conséquemment essentiel de bien choisir son terrain. Si, par malheur, vous avez opté pour un terrain trop meuble, les risques liés au séisme sont accrus. Effectivement, ce genre de sol peut pâtir d’une liquéfaction qui déstabilisera tout le bâti et le fera s’effondrer. Avant d’entamer le chantier, contactez un spécialiste pour l’étude géotechnique.

La construction parasismique

Dans les régions à risques, la construction parasismique est indispensable pour prévenir les dégâts causés par les éventuels séismes. Privilégiez une architecture appropriée avec des structures simples. Il faut éviter, par exemple, que la cheminée s’écroule vers l’extérieur en cas de fortes secousses. La consolidation de l’immeuble va des fondations à la charpente. Cela lui permet de bouger comme un ensemble et non comme des parties superposées. Pour ce faire, les professionnels l’érigent avec des éléments fixés entre eux grâce à des jointures parasismiques continues pour limiter la torsion. Ils superposent aussi les ouvertures.

Pourquoi cette réévaluation du zonage sismique ?

La réévaluation du zonage sismique résulte de la volonté étatique à limiter les dégâts causés par les séismes. La sécurité des citoyens est davantage assurée avec des infrastructures préalablement préparées aux éventualités d’une catastrophe. L’ancien zonage reposait, en fait, sur une analyse réalisée en 1986. Il a été appliqué depuis 1991. Les connaissances scientifiques actuelles ont permis d’établir une nouvelle carte de zonage précise et beaucoup plus élaborée.

Scroll To Top